mon panier Editions Sully

Maison d’édition indépendante fondée en 1992


Shodô – L'art paisible de la calligraphie zen japonaise

Étudier la sagesse du zen à travers la peinture à l'encre traditionnelle

Shôzô Satô

en stock
Collection : Le Prunier
Nombre de pages : 176
Format : 228x304
Date de parution : octobre 2021
ISBN : 978-2-35432-344-8
28,00€
Quantité : Ajouter au panier

traduit de l'anglais par Laurent Strim
illustrations couleur

« Purifier l’esprit »… « Pas froid pas chaud »… « Une vie une rencontre »

Les paroles en une seule phrase du bouddhisme zen connues sous le nom de kôan ou de zengo peuvent sembler paradoxales ou étranges mais elles contiennent d’énigmatiques pépites d’une sagesse ancienne, souvent insaisissable.
Les zengo sont également un sujet idéal pour shodō, l’art japonais traditionnel de la calligraphie au pinceau. Shodō est pratiqué régulièrement par les étudiants du bouddhisme zen car il est considéré comme l’une des disciplines clés pour faire naître l’état d’esprit concentré, méditatif si essentiel au zen.
Ce livre réunit l’art japonais traditionnel de shodō et la sagesse de la philosophie zen. En tant que maître de thé versé en shodō et autres arts traditionnels du Japon, Shōzō Satō nous offre d’abord un bref historique de la calligraphie japonaise et de son étroite relation avec l’enseignement du bouddhisme zen à travers les âges. Il nous initie ensuite aux fournitures et techniques de base requises. Puis, pour chacun des 31 zengo sélectionnés, il nous présente :
• De splendides œuvres de shodō dues à des moines zen et autres maîtres de calligraphie, classiques ou modernes.
• Une explication des kôan zen dans un langage moderne.
• Des instructions méthodiques pour écrire les zengo dans différents styles.
Quiconque s’intéresse aux arts se sentira inspiré par cette plongée à l’intersection de la calligraphie japonaise et du bouddhisme zen, permettant de comprendre comment les deux se combinent pour donner à l’art de shodō son formidable pouvoir.

L'auteur
Shōzō Satō
est un maître des arts zen traditionnels de renommée internationale. Il a reçu la distinction de l’Ordre du Trésor sacré de l’empereur du Japon pour sa contribution à l’enseignement des traditions japonaises. Ses domaines d’expertise comprennent l’ikebana (arrangement floral), chanoyu (la cérémonie du thé) et le théâtre japonais, ainsi que sumi-e (la peinture à l’encre). Il a également obtenu un diplôme d’art de l’université de l’Illinois. Il dirige des ateliers d’ikebana et de sumi-e à travers les États-Unis, l’Asie et l’Europe et a publié de nombreux livres dont Tea Ceremony, Ikebana and Sumi-e: The Art of Japanese Ink Painting. Il a été le directeur-fondateur de la Maison du Japon à l’université de l’Illinois, où il enseigne toujours les arts japonais en tant que professeur émérite.
Avant-propos de Gengo Akiba Rōshi
Préface

INTRODUCTION
Bokki : L’esprit du pinceau
Les racines chinoises de shodō
L’art et la philosophie des bokuseki

CHAPITRE 1 : L’art des Kanji
Qu’est-ce qu’un kanji ?
Les styles d’écriture

CHAPITRE 2 : Les quatre trésors en shodō
Les quatre trésors
Maîtriser le pinceau
Informations utiles pour les traits de pinceaux fondamentaux

CHAPITRE 3 : Zengo en un idéogramme
Mu (« Vacuité »)
Mu ou Yume (« Rêve »)
Hanatsu (« Libération »)

CHAPITRE 4 : Zengo en deux idéogrammes
Nyoze («Tel que c’est »)
Fu Metsu (« Immortel » ou «Indestructible »)
Sen Shin (« Purifier l’esprit »)

CHAPITRE 5 : Zengo en trois idéogrammes
Mu Kan Sho (« Pas froid pas chaud »)
Kai Da Ko (« Libérer le battement du tambour
Mu Sho Jū (« Aucun lieu où vivre »)
Zai Gan Zen (« Devant vos yeux »)

CHAPITRE 6 : Zengo en quatre idéogrammes
Ichi Go Ichi E (« Une vie, une rencontre »)
Wa Kei Sei Jaku (« Harmonie, respect, pureté, tranquillité »)
Za Ichi Sō Shichi (« S’asseoir en premier, courrir sept »)
Zui Ha Chiku Rō (« Les vagues de l’océan après le ressac »)
Sha Za Ki Ssa (« Asseyez-vous et buvez du thé »)
Zuisho Nushi To Naru (« Où que ce soit, devenez votre propre maître »)
Dai Dō Mu Mon (« Grande voie, pas de porte)
Shiru Ki Sore Kami (« Connaître le moment est Dieu »)

CHAPITRE 7 : Zengo en cinq idéogrammes
Hon Rai Mu Ichi Butsu (« Originellement [il n’y avait] pas une chose »)
Haku Un Onozu Kara Kyo Rai Suru (« Un nuage blanc de lui-même va et vient »)
Doku Za Dai Yū Hō (« Assis seul sur le grand sommet »)
Nichi Nichi Kore Kō Jitsu (« Chaque jour est un bon jour »)
Hō Ken Ari Shu Ri (« Le sabre joyau dans ma main »)
Sei Fū Shū Chiku O Ugokasu (« Le vent frais affecte le paisible bambou »)
Gei Dō Kore Butsu Dō (« La voie de l’art est la voie du Bouddha »)
Kumo Sari Seizan Arawareru (« Les nuages passent, la montagne bleue apparaît »)
Bu Ji Kore Ki Nin (« La personne noble est sans stratagème »)
Jiki Shin Kore Dōjō (« Le cœur bien disposé est le dojo »)
Mizu Itaru Kiyoshi Nashi Sakana (« L’eau atteint un degré de pureté pas de poissons »)

CHAPITRE 8 : Zengo en sept et huit idéogrammes
Ha Kkaku No Ma Ban Kū Ri O Hashiru (« Le disque à broyer octogonal traverse l’univers »)
Uchi Ni Mukai Soto Ni Mukai Au Mono O Subete Korosu (« Face à l’intérieur, face à l’extérieur, rencontrer personne, tuez toutes »)

CHAPITRE 9 : Étudiants de shodō

Annexe : Sources des zengo
Glossaire
Remerciements